7 Sep, 2021
par Martin

Publicité

Accouchement en septembre : bonne ou mauvaise idée ?

Si les femmes pouvaient choisir la date de leur accouchement, 2% d’entre elles seulement choisiraient le mois de septembre, contre 27% pour le mois de mai, selon l’Institut national d’études statistiques. Pourquoi une telle désaffection pour ce mois, pourtant le plus fécond de l’année ? Retour sur les avantages et inconvénients d’une naissance en septembre.

Les avantages d’un accouchement en septembre…

Septembre est le mois de la rentrée, celle des enfants. Si vous êtes déjà maman, vous avez donc déjà retrouvé un peu de quiétude après deux mois d’été à vous occuper d’eux 24h/24 malgré votre grossesse avancée en pleine chaleur estivale. C’est déjà ça.

Plus sérieusement, selon une étude de l’Université de Bristol, les enfants nés au moi de septembre (entre la fin de l’été et le début de l’automne) ont des os plus épais que ceux nés à d’autres moments. Cette caractéristique assure qu’ils auront moins de chances de se casser une jambe ou un bras en jouant dans la cour de récré ! Non seulement les bébé de septembre sont solides, mais ils ont de grandes chances de fêter leurs 100 ans ! En effet, selon une étude de l’Université de Chicago, les personnes nées en septembre sont plus susceptibles de devenir centenaires. Cette longévité serait en partie due à une exposition précoce aux infections saisonnières, ce qui renforce l’immunité. Par ailleurs, selon une étude publiée dans le magazine National Bureau of Economic Research, les personnes nées en septembre sont également plus intelligentes que la moyenne !

Le mois de septembre est celui qui recense le plus de naissances au monde ! Votre enfant aura donc plein de copains avec qui organiser des fêtes d’anniversaire communes. Si votre bébé naît en septembre, il sera Vierge (avant le 22 septembre), soit Balance. Quoi qu’il en soit, ces deux signes astrologiques présentent de belles qualités : votre bébé sera sociable, dévoué, loyal et sincère !

Un autre avantage d’une naissance en septembre, c’est l’arrivée de l’automne. Comme le printemps, c’est une saison assez agréable pour accoucher : il ne fait ni trop chaud, ni trop froid en général. Une fois sortie de la maternité, vous pourrez donc faire de belles balades avec votre bébé, sans qu’il ne souffre trop du froid ou de la chaleur.

Par ailleurs, d’après le célèbre dicton agricole, « Septembre nous produit le plus délectable des fruits » (il s’agit du raisin). Votre enfant devrait donc naître sous les meilleurs auspices. Et Marion Cotillard, Brigitte Bardot, Monica Bellucci, Beyoncé et Adriana Karembeu ne devraient pas vous contredire sur ce point : elles sont toutes nées en septembre !

Les avantages d’un accouchement en septembre

… et les inconvénients !

Le principal inconvénient d’un accouchement en septembre, c’est que la fin de grossesse a lieu durant les mois les plus chauds de l’année. La chaleur de l’été implique plus de transpiration et d’exposition à un soleil très fort. Il s’agit de facteurs qui affectent particulièrement les femmes enceintes. En effet, la grossesse elle-même implique une augmentation de la chaleur corporelle, chaleur qui est le pire ennemi pour les jambes gonflées ou les difficultés pour dormir.

Avec les températures élevées de la saison, les futures mamans se sentent étouffées presque en permanence. Gonflements, suées, fatigue extrême… vivre ses derniers mois de grossesse en plein été, est une expérience difficile, surtout si vous avez déjà des enfants !

Source Magicmaman : les bonnes et les mauvaises raisons d’accoucher mois par mois.

Lire aussi :

Congé paternité allongé, les détails pratiques.

Tout savoir sur le congé maternité.

Organiser sa baby shower avec les conseils d’une pro.


Publicité