21 Juil, 2021
par Babycloser

Publicité

L’été, on met des crudités au menu de bébé

L’été est une saison riche en fruits et légumes. Les crudités sont savoureuses et bourrées de vitamines. Profitez-en pour habituer votre bébé au goût des végétaux.

Les fruits, véritable mine de nutriments

Les fruits et légumes frais, gorgés d’eau et de fibres, contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux. Les consommer crus permet aux nutriments qu’iles contiennent de rester intacts, sans déperdition propre à la cuisson. Pour optimiser leurs bienfaits, il est important de privilégier des végétaux de saison, bio ou issus de productions locales. En effet, les végétaux perdent leur intérêt gustatif et nutritionnel en voyageant sur de longues distances. Dans ces cas, il est préférable de privilégier les fruits et légumes surgelés, le froid de la conservation permettant de conserver l’intégralité de leur bénéfices. L’été est la saison idéale pour faire découvrir à votre bébé les saveurs de nombreux fruits et légumes : concombres, tomates, carottes, radis, poivrons, mais aussi fruits rouges, abricots et melons, entre autres.

Les crudités dès 12 mois

Les légumes, en particulier les crudités, modifient la flore intestinale et peuvent donc provoquer des troubles digestifs chez l’enfant. C’est pourquoi il est important de les introduire petit à petit dans l’alimentation de votre bébé. Dès ses 12 mois, l’enfant peut découvrir le goût des végétaux crus pour arriver vers 2 ans à une consommation de 2 cuillères à soupe de crudités par jour. Dans un premier temps, il est préférable d’ôter les pépins des tomates, concombres et de fraises, la peau des fruits et légumes afin d’en faciliter la digestion. Il est aussi recommandé de découper la chair en petits morceaux adaptés à la capacité de mastication du bébé.

Les crudités peuvent être consommées dès 12 mois

Sous quelle forme présenter les crudités au bébé ?

Les crudités, par définition froides et souvent un peu acides, ne sont pas évidentes à introduire chez le bébé, d’autant que vers 2 ans environ, certains d’entre eux peuvent développer une néophobie alimentaire (peur des aliments nouveaux). Il est donc important de présenter l’aliment entier à votre bébé et de louer avec des compositions de légumes dans son assiette pour les mettre en scène : en fleurs, en gros morceaux, en bâtonnets, en rondelles, … le laisser jouer et manipuler les fruits et légumes lui permet de dépasser ses appréhensions. En variant également les textures (râpé, en lamelle, en bâton, …) vous permettrez à votre bébé de manger plus facilement par lui-même.

En termes d’assaisonnement, l’huile de colza ou d’olive permet de varier les apports en acides gras essentiels, mais vous pouvez aussi mélanger quelques herbes et une pointe de sel à un yaourt nature… la sauce idéale pour tremper les morceaux de carottes u de concombre…

Voir la source.

Publicité